Accueil > Activités Pédagogiques Culturelles et Sportives > Quelles sont les plus-values pédagogiques de la classe inversée (...)

Quelles sont les plus-values pédagogiques de la classe inversée ?

lundi 6 juin 2016, par Michelle Fy

« USAGES AUTOUR DU PRINCIPE DE LA CLASSE INVERSÉE » : Anticiper et externaliser les apprentissages grâce aux outils numériques à disposition de chacun (élèves, corps enseignants, établissements), donner le temps à l’apprenant de construire ses savoirs, de conforter ses bases, d’élaborer ses points de vue essentiels à la construction du citoyen de demain, délaisser la transmission passive du savoir en frontal, laisser à chacun, en dehors de la classe, le temps qui lui est nécessaire pour préparer tous types de productions et développer motivation, autonomie et sens critique.

Analyse des plus-values pédagogiques liées à la classe inversée.
Anticiper et externaliser les apprentissages grâce aux outils numériques à disposition de chacun (élèves, corps enseignants, établissements), donner le temps à l’apprenant de construire ses savoirs, de conforter ses bases, d’élaborer ses points de vue essentiels à la construction du citoyen de demain, délaisser la transmission passive du savoir en frontal, laisser à chacun, en dehors de la classe, le temps qui lui est nécessaire pour préparer tous types de productions et développer motivation, autonomie et sens critique.

 Analyse

  Quelles sont les plus-values pédagogiques de la classe inversée ?

Objectifs et Intérêt pour les élèves
  • Mettre en place des stratégies individuelles d’apprentissage pour aller chercher les informations et les confronter
  • Apprendre à travailler à plusieurs, à s’entraider. Observation des stratégies de travail des camarades pour une éventuelle appropriation.
  • Permettre aux élèves d’utiliser la langue étudiée de façon authentique, dans une démarche de communication réelle (externalisation des langues vivantes)
  • Développer le sens des responsabilités
  • Développer la créativité
  • Acquisition d’une autonomie et être intellectuellement actif lorsque les élèves s’engagent dans un projet et le mènent à bien
  • Prendre conscience de la complémentarité des disciplines (utile dans le cadre de la mise en place des EPI)

Un « mieux être » progressivement quantifiable, une meilleure attention en classe, un désir de participer, de s’investir et de s’impliquer, une réelle motivation, prémices d’une amélioration quantitative de la moyenne.

Objectifs et Intérêt pour les professeurs
  • Délaisser la transmission passive du savoir en frontal.
  • Échanger sur ses pratiques professionnelles et les contenus de sa discipline avec les collègues afin d’envisager des objectifs communs pour les élèves
  • Etre plus disponible auprès des groupes, des élèves
  • Innover les pratiques pédagogiques
  • Proposer un accompagnement des élèves plus ciblé dans leurs apprentissages par des stratégies différenciées (modalités de travail différentes : phases collectives, de groupe et individuelles)
  • Former à une autonomie
  • Apprendre à travailler à plusieurs, à s’entraider
  • Développer la confiance (poser des questions, émettre des hypothèses…)

 Qu’apportent les outils numériques ?

  • Développent l’autonomie et l’esprit critique de l’élève
  • Enrichissent les échanges oraux en cours
  • Permettent une plus grande adhésion des élèves aux projets

Les élèves communiquent plus facilement en réseaux et collaborent pour une production collective (site FRAMAPAD, PADLET, THINGLINK, GOOGLE DRIVE).
Ils utilisent volontiers les outils numériques pour envoyer un fichier joint par mail, enregistrer un fichier son…


 Quels leviers, difficultés ou obstacles

  • Pour l’utilisation des tablettes : il faut veiller à réserver la malette et paramétrer les profils en amont, veiller à ce que les batteries soient rechargées avant le cours. Il faut également limiter le temps de distribution et de ramassage.
    L’implication des élèves volontaires est un atout pour cette tâche : un élève par pôle vient les chercher et les rapporte.
    Il faut des consignes claires afin que ils ne commencent pas à « jouer » avec le matériel.
  • Pour l’utilisation de padlet à la maison : pour les élèves n’ayant pas d’ordinateur, il faut anticiper les devoirs afin qu’ils puissent y accéder au CDI.
  • La réalisation de capsules vidéos n’est pas toujours facile et peut prendre du temps.
  • Problèmes de réseaux et de débit dans certains lycées. De nombreux élèves de LP n’ont pas d’accès internet à la maison ou pas d’ordinateur et pas d’internet sur leur téléphone. Là encore la collaboration du documentaliste et la mise à disposition de salles informatiques sur le temps libre au sein de l’établissement s’avèrent être des aides précieuses.
  • Informer les familles afin d’expliquer la démarche permet un suivi à la maison.

 Changements autour de l’évaluation des élèves

  • Dans certains LGT ou LP les outils numériques représentaient déjà une place importante dans la classe, il n’y a donc pas de changement majeur quant à l’évaluation.
  • Le questionnement inter élèves ou l’entraide ne sont pas systématiquement bannis en cas d’évaluation avec l’outil numérique.
  • Les élèves qui ont développé une réflexion personnelle pendant la séquence le montrent au moment de l’évaluation.
  • La classe inversée a permis de varier les supports d’étude et permet une formation esthétique et/ou artistique car l’outil numérique donne accès à tout moment à des séquences cinématographiques, théâtrales, des musées virtuels ...

  Changements autour du rapport au temps et à l’espace

  • Inverser sa classe, c’est repenser la disposition de la classe, et le temps dédié aux activités ; c’est penser aussi au travail en dehors de la classe, le préparer, l’organiser...
  • Exploitation plus active pour les élèves du temps de classe.
  • Le cours sort de l’espace « salle de classe » et les élèves apprennent à la maison, échangent dans les espaces collaboratifs, consultent des vidéos, des dictionnaires sur le web.... offre la possibilité de faire le travail demandé d’une autre manière. Beaucoup savent en profiter pleinement.
    Changements autour de la relation enseignant - élève :
  • L’enseignant n’est plus l’unique détenteur du savoir et devient guide pour des élèves désormais acteurs de leurs apprentissages. Il ne s’agit plus de transmettre dans le cadre d’une relation « frontale », mais plutôt d’accompagnement « côte à côte ».

  Changements autour de la relation entre enseignants

La relation entre enseignants est compliquée, car l’innovation est source de nombreux préjugés et amène des craintes. Cependant elle est souvent intéressante lorsqu’il y a échange entre ceux qui partagent l’envie de faire « autrement ».

  Changements au sein de l’établissement

On remarque un soutien de la hiérarchie qui soutient l’évolution des pratiques. Mais des difficultés persistent pour obtenir le matériel numérique nécessaire pour la mise en œuvre.
Les CDI se mettent à la disposition des élèves pour leur donner accès à des postes informatiques. Certains CDI restent ouverts en soirée pour permettre aux internes de travailler.
Le conseil d’administration avec les dotations région Poitou-Charentes autorise le déploiement d’ordinateurs portables accessibles aux internes.

  Les TraAM, le B2i et l’EMI

Des liens :

Quels apports en termes d’acquisition de compétences relatives au B2i et à l’EMI pour l’élève :

La classe inversée aide l’élève à mieux s’organiser au moment de la recherche d’information :
2 - Adopter une attitude responsable : Je mets mes compétences informatiques au service d’une production
2.4 - Participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles
3.1 - Saisir et mettre en page un texte : Je sais utiliser les outils de mise en forme d’un traitement de texte.
4.1 - Structurer le travail de recherche, en définissant son besoin, les outils à mobiliser et la démarche à mettre en œuvre.
4.3 - Faire que la requête soit pertinente sur un moteur de recherche en appliquant les filtres nécessaires.
4.4 - Connaitre et appliquer les critères de tris du moteur de recherche utilisé.

 Pour résumer, cette façon de travailler contribue à

  • une maîtrise des langages et de « la langue »,
  • l’éducation à la citoyenneté numérique de par la maîtrise des outils multimédia et de l’Internet, de la lecture critique et distanciée, la capacité à publier, produire de l’information, s’informer...
  • développer esprit critique, autonomie et responsabilité.
  • L’utilisation des outils numériques est l’occasion de réfléchir aux sources des images et à la propriété. La nécessité de s’identifier pour produire amène à évoquer l’accessibilité totale ou restreinte des productions.

 
IA-IPR référent : Valérie VIDAL IA-IPR ESPAGNOL
http://ww2.ac-poitiers.fr/espagnol/spip.php?rubrique97
 
Partenaires associés : Dominique QUERE, DANE, Délégué Académique au Numérique Éducatif
Réseaux CANOPE 86 - 16 - 17- 79
Région Poitou-Charentes
les collèges, Lycées, LP du Poitou-Charentes
Académie de POITIERS

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017