Accueil > Activités Pédagogiques Culturelles et Sportives > Et si on apprenait en s’amusant ?

Et si on apprenait en s’amusant ?

mercredi 15 avril 2015, par Bertrand Charier

Jeudi 19 mars 2 classes d’élèves du lycée de la section SEN ont visité le Futuroscope.

 Une sortie pour s’amuser ? Oui, mais pas que.…

Un quartier libre de 4 heures pour découvrir ou redécouvrir certaines attractions du Parc de l’image. D’une autre manière, en équipes, utilisant les capacités de chacun à gérer le temps, le parcours choisi, les photos qui allaient illustrer cet événement (et leurs exploits).
Mais aussi une conférence et les coulisses d’une attraction riches en enseignements sur l’image et le son et une prise conscience dans 2 des attractions de la nécessité de préserver l’environnement.

 Non, les jeunes ne sont pas tous blasés !

Ils ont écarquillé les yeux et ouvert grand leurs oreilles et se sont amusés en retrouvant, comme leurs accompagnateurs, leur âme d’enfant (qui n’était pas si loin) ...
De retour au lycée, sur un mode plus scolaire, ils ont approfondi dans certains domaines :
rédigeant un article sur cette journée, collectant et légendant des photos, développant davantage leurs connaissances sur l’image, le son et même sur notre planète…

 Matière à réflexions : extraits de PLAIDOYERS

Certains élèves ont montré leur enthousiasme dans des plaidoyers variés, vantant les mérites des robots, défendant notre planète, s’interrogeant sur la vie dans l’univers, s’émerveillant sur toutes ces images qu’on nous donne à voir ou sur les bienfaits de l’humour...une sorte d’ode à la vie en somme.

 Pas inquiets sur le développement de la robotique

Paul nous apprend que des millions de personnes handicapées pourront un jour bénéficier de membres robotisés, que les robots humanoïdes rendront sûrement des services aux personnes âgées. Camille, lui, constate l’utilité des robots au quotidien tout en appréciant les capacités étonnantes des bras mécanique de l’attraction « Danse avec les robots » qui « retournent la tête des humains ».

Ils posent des questions intéressantes qui nous remettent un peu à notre place
A propos d’autres formes de vie, lors d’un voyage virtuel proposé par l’attraction « chocs cosmiques » la curiosité de Quentin a été piquée alors qu’il s’extasiait sur la beauté de l’univers : les hommes verts existent-ils vraiment ?

 Sur notre Planète aux belles images

Si des visiteurs de l’espace venaient ici ils ne manqueraient pas de faire comme Adrien qui attire l’attention sur la pollution qui met en danger notre planète en nous rappelant notre devoir de la protéger. Cela serait plus facile si on pouvait faire comme dans l’attraction « le 8è continent » qui sensibilise les visiteurs sur un phénomène du à la grande quantité de déchets plastiques produits par l’homme.
Cet homme qui, nous le rappelle Hugo, a commencé à produire des images pour expliquer, faire comprendre dès la préhistoire : ce n’est pas nouveau d’apprendre en images et on serait bien aveugle de ne pas voir toutes les merveilles qui s’offrent à nous et de les négliger ou les détruire…

  Ils nous proposent de joindre l’agréable à l’utile

Certes, l’avenir ne se construit pas en un jour et nous affrontons tous des difficultés, ce qui pousse Romain à encourager le rire pour évacuer certains malaises de la vie. Un rire médecin qui, pour lui, n’est pas incompatible avec le travail et le sérieux et peut autoriser un voyage à travers le temps et l’art même avec des lapins crétins !

Pour ma part, je ne trouve pas ça absurde du tout...

Carole Rivaux, professeure

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017