Accueil > Activités Pédagogiques Culturelles et Sportives > Les germanistes au cinéma

Les germanistes au cinéma

lundi 19 janvier 2015, par Bertrand Charier

Le 4 décembre dernier, tous les germanistes du lycée ont participé à la séance scolaire allemande organisée dans le cadre du PoitiersFilmFestival. Ils étaient tous là à 8 heures, élèves de seconde, première et terminale, prêts à monter dans le bus vers le TAP Castille de Poitiers pour y découvrir les 5 courts-métrages inscrits dans la programmation : « Tea Time », High Wool« , »Das blühende Leben« , »Bär« , »Von Faltbooten und Heringen". De longueur très variable – le plus court dure à peine deux minutes... - et de sujet aussi très différent, ils ont en commun d’avoir été réalisés par de jeunes cinéastes de langue allemande.

La projection a eu lieu en version originale, sous-titrée en français. Elle a été suivie d’une rencontre avec Simon Thummet, co-scénariste du court-métrage « Das blühende Leben », et Helena Brotschi, la réalisatrice suisse de « Von Faltbooten und Heringen ». Cet échange bilingue avec le public a été un temps fort de la matinée : Simon et Helena ont répondu avec beaucoup de sincérité et de spontanéité aux questions posées et ont ainsi permis aux spectateurs de mieux comprendre leur démarche. Ils leur ont ouvert la porte du jeune cinéma allemand : rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle rencontre !
Un grand merci à la direction du lycée Edouard Branly qui a autorisé et financé la sortie.

Quelques réactions d’élèves :
à propos de « Tea Time » :
« Ce court-métrage est très bien réalisé. L’histoire est touchante et démontre bien la maladie d’Alzheimer. La représentation de la mémoire du vieillard est très bien trouvée avec le tourbillon qui emporte les souvenirs. » (Aude et Emilie, 1re ESA)
« Ce court-métrage est sans doute le plus abouti, l’histoire est très touchante. La référence à la maladie est très belle avec tous les livres qui représentent chacun de beaux, ou moins beaux, souvenirs. » (Amélie et Lucile, 1re ESA).

à propos de « High Wool » :
« Tu es né poussière, tu redeviendras poussière. C’est le message que nous fait passer ce court-métrage pendant deux minutes de suspense d’une technique bluffante. » (Adrien et Mattis, 1re ESA)
« Ich mag die Technik. Dieser Film hat mir gut gefallen. Ich weiß, dass es schwer ist, weil ich stopmotion gemacht habe. » (Alexander, 1re S)
« Wir werden in die Cowboywelt hingerissen, aber ich mag nicht » (Charlène, Snde 2)

à propos de « Der Bär »
« C’est un court-métrage touchant et original. Le fait de choisir un ours pour figurer le grand-père est intrigant. » (Eva et Emeline, 1re ESA)
« Il y a un petit problème : la relation entre le texte et la musique. On a l’impression d’une montée en puissance dramatique, mais il n’en est rien : Le ton est monocorde, la voix est posée. Le récit continue. » (Quentin, Snde 4)
« C’est le court-métrage que nous avons le moins aimé, car c’est le plus triste. Cependant l’idée éait très originale et nous a permis de dédramatiser les horribles photos de la guerre et la mort du grand-père. » (Amélie et Lucile, 1re ESA)

à propos de « Von Faltbooten und Heringen »
« C’est une caricature, il y a beaucoup d’exagérations, le comportement des personnages par exemple, ou bien l’alignement des tentes, mais sans moquerie. » (Snde 4)
« C’est un film assez bizarre, mais drôle, qui raconte un drôle de camping. » (Thomas, Snde 6)
« Das ist interessant, weil es viel Zeit hat kosten müssen. » (Yasmina, Snde 6)