Accueil > Activités Pédagogiques Culturelles et Sportives > Les 1re STI2D rencontrent les acteurs de la Croissance Verte

Les 1re STI2D rencontrent les acteurs de la Croissance Verte

samedi 8 novembre 2014, par Bertrand Charier

Les élèves de la classe de 1re STI2D se sont rendus au salon de la Croissance Verte organisé par la Région et le pôle Eco-industries du Poitou-Charentes.

Les différents pôles (formation, innovation, industrie, association...) leur ont donné une large représentation des acteurs du Développement Durable dans la région et au delà.

Un temps d’échange avec un ingénieur thermicien spécialiste de l’éco-construction a été l’occasion d’échanger autour des matériaux isolants (thermique/acoustique), autour du mix énergétique et de la conception bio-climatique des habitations (orientation, confort d’hiver, confort d’été...).

De l’idée au prototype

De nombreux exposants présentaient leurs innovations à l’aide de prototypes qui illustrent exactement ce que les élèves auront à réaliser dans le cadre du projet de terminale. Une idée, une réflexion ou encore une observation sera le socle d’une démarche scientifique et expérimentale qui amènera les élèves à tester, à essayer, à modéliser, à se tromper, à recommencer... et finalement à aboutir à la présentation d’un prototype qui illustrera la concrétisation de cette idée originale.

Principe du moteur STIRLING : des étudiants de la licence professionnelle VERTE de l’université de Poitiers ont imaginé d’appliquer le principe du moteur Stirling à un ancien moteur thermique. Un réflecteur solaire permet une montée en température d’un fluide qui pousse le piston, lors de son refroidissement le piston reprend sa position initiale. Le cycle ainsi répété permet d’amener une rotation du moteur et peut ainsi entrainer soit un alternateur pour générer de l’électricité soit une utilisation directe de l’énergie mécanique. Le brevet du moteur Stirling est déposé en 1816. Lire l’article sur wikipedia

Hydro Air concept : l’énergie houlomotrice, celle créée par les vagues est récupérée par un système de compression et décompression de chambres contenant de l’air. L’air étant compressible alors que l’eau ne l’est pas, le système transforme l’énergie des vagues en un flux d’air. Une turbine insérée dans ce flux génère alors de l’électricité. Le dispositif breveté par la société HACE est présenté par M Stanek, directeur. Un bassin prototype contenant quelques mètres cube d’eau est équipé de chambres de compression et décompression. Un « volet rameur » permet au démonstrateur de créer les vagues dans ce bassin prototype. Un ventilateur d’ordinateur est inséré dans le flux d’air et un voltmètre mesure la tension créée lorsque le volet à vagues est actionné (ici manuellement).

M Stanek montre ainsi le principe d’une solution qui pourrait être industrialisée : l’étoile HACE ci-dessous composée de trois bras et présentant 100m de diamètre pourrait générer jusqu’à 4 MW...

Une illustration des projets STI2D en terminale est visible sur le site académique

Visiter le site su salon

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017